APEDH Défenseur des droits humains
Mise au point de la Séance d’Echange et de redevabilité avec les comités de gestions des AVECs mise en pl ...
CONNEXION


ESPACE MEMBRE NOS MEMBRES FAIRE UN DON


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Que cache réellement les arrangements à l’amiable en cas de Viol au Nord-Kivu?
Note de plaidoyer sur le monnayage du processus d’enrôlement et demande de prise des me ...
Allons nous faire enrôler dans le centre d’inscription prêt de notre habitation.
Appel à la rentrée effective des activités scolaires 2022-2023 et au respect des engage ...
La rentrée scolaire n’est toujours effective en RDCongo, s’inquiète l’APEDH, les p ...
L’APEDH s’inquiète de la fluidité frontalière entre la RDC et le RWANDA et qui mett ...
« il est temps qu’une femme dirige la CENI, estiment les femmes politiques »
L’APEDH toujours à l’attente de l’oiseau rare à la tête de la CENI et camp sur sa ...
Point de presse-APEDH-CENI-RDCongo
Plaidoyer en faveur de la femme à la tête de la Commission Electorale Indépendante, CEN ...
La candidature FEMININE à la tête de la CENI en RD Congo, un choix judicieux pour l’AP ...
L’APEDH condamne l’assassinat d’une jeune fille , élève de l’école secondaire  ...
L’APEDH demande aux autorités Congolaises de sécuriser les pécheurs du Lac Edouard fa ...
Appel à la solidarité aux sinistres de l’éruption volcanique au site d’hébergement ...
Eruption du volcan Nyiragongo du 22 mai 2021:‘’qui est à la base de la perte énorme  ...
L’APEDH fustige la mauvaise gestion des catastrophes natures notamment l’éruption du  ...
Secoués par l’éruption volcanique, la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo au  ...
La coordination provinciale de l’Action pour la Paix, l’Education et la défense des  ...
Recrudescence de l’insécurité dans le territoire de Rutshuru, l’APEDH demande l’im ...
Point de vue et appréciation de l’APEDH sur l’évolution de la jurisprudence congolai ...

Nos Actions

Célébration par l’APEDH de la journée internationale de la femme du 08 MARS 2022

Publié mercredi 16th mars 2022

L’APEDH capacite une cinquantaine des femmes et filles en se basant sur le thème national que provincial et à l’octroi des fonds rotatifs aux 19 bénéficiaires de ces Produits TUINUKE ET INUKA.


Comme à l’accoutumée, la journée internationale de la femme a été commémorée au sein de l’Action pour la Paix, l’Education et la Défense des Droits humains APEDH en sigle le mardi 08 Mars 2022.

L’occasion, non seulement pour l’APEDH, de faire un bilan de sa lutte mais aussi et surtout de ‘’promouvoir, d’autonomiser et de renforcer la résilience féminine face au changement climatique ; le moment de lutter pour ’Egalité du Genre et de briser les préjugés contre les femmes et les filles au Nord-Kivu ». L’APEDH , grâce à cette journée, et à travers ses quatre animatrices des droits de la femme, notamment Cécile KIBUNDILA , Brigitte MUZIRE KWIGOMBA, Gisèle MAZINGE et Sifa MUSOMBWA qui ont développé de manière très similaire les différents thèmes, dont leurs opinions face aux femmes invitées et bénéficiaires de ses actions , a considéré la journée comme une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan, journée de commémoration, journée d’envahir l’actualité mondiale, de prendre en otage les médias et les réseaux sociaux, journée de célébration. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer dit-elle.

Par ailleurs, l’historique, la cause et le pourquoi de célébrer cette journée a été donnée et expliqué par la première intervenante. Cécile KIBUNDILA dans son speech devant une cinquantaine de femmes et filles invitées pour la circonstance, est revenue sur la création de la journée et à l’acceptation au niveau mondial de cette date du 08 Mars. Elle précise que grâce à une femme américaine vers les années 1977 qui se sentait marginaliser par son mari que le monde avait pris conscience du rôle et de la valeur que la femme peut jouer et avoir au sein de la société. Madame Cécile est revenue devant les participantes sur le verbe marginaliser avec une explication plus claire de toutes ses dérivées.

Aujourd’hui 45 ans d’endurance et de lutte dit madame Brigitte MUZIRE, la femme doit sortir la tête dans l’eau et prendre ses responsabilités, se considérer au même titre que l’homme dans le cadre de la gestion, a bien expliqué Brigitte MUZIRE devant cette foule bien attentive. Pour la chargée du genre de l’APEDH, seul le sexe doit différencier l’homme et la femme. Celle-ci doit continuer à lutter pour que cette égalité soit parfaite et respectée dans son entièreté.

Les deux exposés applaudis par les invitées d’où certaines vont donner des témoignages vivants sur leurs vies d’avant l’instauration de cette journée et après qu’elles aient suivies les messages de l’APEDH.

Avant de clore cette partie réservée à la journée du 08 Mars, le service de sensibilisation de l’APEDH va profiter de cette opportunité pour parler des trois produits (ECONOMISONS, INUKA et TUINUKE) que l’APEDH a déjà mis à la portée des femmes et filles mères dans le cadre de se prendre en charge et de bien maintenir son autonomie financière. Ces trois produits consistent à distribuer des fonds rotatifs dans les groupes déjà formés par l’équipe terrain de l’APEDH avec l’appui financier d’OSISA ; d’où plus de 700 femmes en sont déjà bénéficiaires a expliqué Gisèle MAZINGE et son équipe.

En fin suivra l’étape d’octroi des fonds rotatifs aux 19 bénéficiaires qui venaient de subir une formation sur les produits de l’APEDH.

Ainsi l’APEDH peut se contenter de passer une journée du 08 Mars avec satisfaction car elle a réussi à communier avec ses membres sur le plan théorique, pratique que social car un repas festif a été partagé avec tout le membre et staff de l’organisation à l’occasion de cette journée dédiée au droit de la femme du monde entier.




0 Commentaire sur c'est article

Laisser un commentaire




Info !

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour accéder a plus de fonctionnalités du site.

A LIRE AUSSI


Dans le cadre de la suite d’exécution des activités du projet appuyé par la Francophonie avec Elle, l’APEDH a organisé une séance d’échange et de redevabilité avec les comités de gestion des associations villageoises d’épargne et de crédit ce 15 septembre 2023 dans la salle de l’APEDH.
Au total vingt-sept (27) femmes et filles ont pris part active à cette échange dont vingt invitées et sept membres de l’organisation

L’objectif de cette activité était de rendre compte aux comités de gestion des AVEC sur le processus de prise en charge économique en faveur des survivantes des violences sexuelle et basées sur le genre et de l’exploitation et abus sexuel ; renforcer la capacité des dirigeantes des comités des Associations Villageoises d’épargne et de Crédit sur la gestion des kits dont elles ont bénéficié de la part de l’APEDH ; fournir des explications sur les trois étapes que prévoie le projet notamment l’accompagnement, l’autonomisation et le désengagement. Ayant bénéficié de l’appui technique, matériels et financier, les femmes et AVECs appuyées sont appelées à la cohésion sociale afin de pouvoir garder en dignité les matériels et le fonds octroyés, ainsi créer avec dévouement une AGR qui permettra à être autonome et à développer une culture d’épargne et de crédit.

Rappelons que, l’échange a commencé par une présentation nominale de chaque invitée avec statut complet au sein de son groupe sous le guide du modérateur. La séance a tourné sur les trois étapes prévues par le projet en faveur de survivantes de ESA dont l’accompagnement, l’autonomisation et le désengagement. Les invités ont bénéficié d’une explication détaillée de c’est qu’est la redevabilité pour leur permettre de faire front à la restitution aux membres de leurs groupes afin de renforcer la sensibilisation sur la gestion des kits octroyé par l’APEDH avec l’appui de l’organisation Internationale de la Francophonie-OIF.

Dans la course des échéances électorales 2023 en République Démocratique du Congo, l’Action pour la Paix, l’Education et la Défense des droits Humains APEDH a choisi d’encourager et appuyer la participation des femmes leaders au processus électoraux en vue d’avoir une majorité des femmes dans les instances de prise de décision.
En effet, le parlement de la République Démocratique du Congo est composé d’une grande majorité des hommes et d’une minorité des femmes. Les lois élaborées en faveur de la femme sont faites et votées sans une grande participation de la femme elle-même. Dans cette environnement la femme congolaise ne dispose d’aucun pouvoir qui la permet d’appuyer ou de bloquer le vote d’une loi en sa faveur. Pour encourager les femmes congolaises à participer aux processus électoraux afin de faire valoir le droit de la femme, l’APEDH avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF a tenu une formation des femmes leaders sur le leadership, le plaidoyer et la participation politique des femmes pendant la période électorale.
C’est dans une étroite collaboration avec la Division Genre, famille et enfant de la province du Nord-Kivu que cette formation a été organisée par l’APEDH avec l’appui financier de l’OIF. Du jeudi 23 au vendredi 24 juin 2023 dans la salle de la maison de la femme que se tenue la formation, sous le thème « Avec l’appui de l’OIF, je m’engage et je participe aux processus électoraux pour faire valoir les droits de la femme ».
Pendant ces deux jours, 14 femmes leaders candidates aux échéances électorales ont été formées suivant la méthodologie et le programme de la formation de l’APEDH. La formation a été lancée le premier jour par un mot de la déléguée du chef de la division genre, famille et enfant. La directrice exécutive de l’APEDH, Brigitte KWIGOMBA a fait une courte présentation de l’Organisation APEDH en énumérant ses objectifs dans lesquelles figure le renforcement de la participation des femmes dans les instances de prise des décisions et le processus de recherche de la paix.
Sous la modération de Monsieur Nicola KISANGA, les participantes ont partagé leurs attentes et craintes vis-à-vis de la formation, elles ont aussi établi une ligne de conduite à tenir pendant le déroulement de la formation. Chacune des participantes a fait un court exposé dans lequel elle s’est présentée tout en étalant ses objectifs et ambitions politiques pour les élections de 2023.
L’expert R1325 CHRISTIAN MUPIKA a présenté aux participantes le premier Module sur le Leadership dans lequel un atelier sur les questions en rapport avec les leaderships de la femme congolaise ont été mises à table et discutées par les participantes afin de trouver des pistes des solutions. Le deuxième jour, la matière était centrée sur le plaidoyer et la participation politique de la femme aux processus électoraux.
Cette formation organisée par l’APEDH avec l’appui de l’OIF s’inscrit dans le cadre de la continuité de l’exécution du projet de prévention et de lutte contre l’exploitation et abus sexuels à l'égard des femmes et filles en RDC dans la province du Nord-Kivu : PPLC-EAS/RDC-NORD-KIVU appuyé par le « Fonds de la Francophonie avec elles », un projet qui vise à répondre aux problèmes spécifiques des femmes/filles en luttant contre l’Exploitation et les Abus Sexuels à travers le développement d’une approche communautaire qui consistera à renforcer les mécanismes d’alerte rapide, de dénonciation et d’améliorer l’accès des survivantes et survivants à une prise en charge holistique et à renforcer la participation politique des femmes dans le processus électoral, dans un contexte de la transformation des conflits.
En somme, l’Action pour la Paix, Education et la défense des Droits Humains-APEDH adresse ses sincères remerciements aux participantes ainsi qu’à son Bailleur de fonds qui, grâce à lui que cette formation s’est tenu.

Newsletter

Inscrivez vous des maintenant à notre NEWS LETTER et recevez une notification chaque fois que nous publions un nouvel article

QUI SOMMES-NOUS?
APEDH est une OSC qui a pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie de la femme et de l’enfant. En plus, elle contribue à la promotion des droits humains

LA RÉALITÉ DES CHOSES:
Comme vous le savez déjà, APEDH est une ONG. Elle a donc besoin de votre soutien pour continuer à vivre et atteindre ses objectifs. Vous êtes donc invités à lui faire des dons tant matériels que financiers.

NOS ADRESSES:
N °058 ; Av de la Paix, Quart/ Himbi.I, Com/ GOMA ; Ville de Goma Province du Nord-Kivu en Rdcongo
Courriel: info@apedh-assoc.org
Téléphone: +243971926713

Nos Cordonnées Bancaire

DÉVELOPPEURS:
Ce site a été réalisé par CLIN Une entreprise basée sur la conception de tout type de projet informatique ( sites web, applications web, mobile & desktop).

© apedh 2022 tous droits résérvés