APEDH Défenseur des droits humains
Malgré la situation sécuritaire de la province du Nord-Kivu, l’Action pour la Paix, l’Education et la d ...
CONNEXION


ESPACE MEMBRE NOS MEMBRES FAIRE UN DON


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Allons Tous voter pour le présent et pour le futur de notre très cher et beau pays
Que cache réellement les arrangements à l’amiable en cas de Viol au Nord-Kivu?
Note de plaidoyer sur le monnayage du processus d’enrôlement et demande de prise des me ...
Allons nous faire enrôler dans le centre d’inscription prêt de notre habitation.
Appel à la rentrée effective des activités scolaires 2022-2023 et au respect des engage ...
La rentrée scolaire n’est toujours effective en RDCongo, s’inquiète l’APEDH, les p ...
L’APEDH s’inquiète de la fluidité frontalière entre la RDC et le RWANDA et qui mett ...
« il est temps qu’une femme dirige la CENI, estiment les femmes politiques »
L’APEDH toujours à l’attente de l’oiseau rare à la tête de la CENI et camp sur sa ...
Point de presse-APEDH-CENI-RDCongo
Plaidoyer en faveur de la femme à la tête de la Commission Electorale Indépendante, CEN ...
La candidature FEMININE à la tête de la CENI en RD Congo, un choix judicieux pour l’AP ...
L’APEDH condamne l’assassinat d’une jeune fille , élève de l’école secondaire  ...
L’APEDH demande aux autorités Congolaises de sécuriser les pécheurs du Lac Edouard fa ...
Appel à la solidarité aux sinistres de l’éruption volcanique au site d’hébergement ...
Eruption du volcan Nyiragongo du 22 mai 2021:‘’qui est à la base de la perte énorme  ...
L’APEDH fustige la mauvaise gestion des catastrophes natures notamment l’éruption du  ...
Secoués par l’éruption volcanique, la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo au  ...
La coordination provinciale de l’Action pour la Paix, l’Education et la défense des  ...
Recrudescence de l’insécurité dans le territoire de Rutshuru, l’APEDH demande l’im ...

Nos Actions

Mise au point de l’accompagnement psycho-social des survivantes de EAS, VBG et Viol avec l’appui du Fonds de la Francophonie avec Elle.

Publié lundi 22nd janvier 2024

Bulan du soutien psychologique par l'APEDH auprès de survivantes


Avec le soutien de l’organisation Internationale de la Francophonie à travers le Fonds de la Francophonie Avec Elles ; l’APEDH à exécuté un projet de prévention et de lutte contre l’Exploitation et Abus Sexuels-EAS à l’égard des femmes et filles en RDC en province du Nord-Kivu : PPLC-EAS/RDC-NORD-KIVU.

Ce projet couvrait trois territoires, notamment le territoire de RUTSHURU, BENI et NYIRAGONGO.

Grace à la collaboration avec les autorités politico-administratives de ces territoires et de certaines structures sanitaires, l’APEDH a accompagné 521 victimes de violences sexuelle et basées sur le genre, d’autres victimes d’Exploitation et Abus Sexuel grâce aux agent psycho-sociaux assistés par des structures communautaires de santé.

L’accompagnement psycho-social est un sujet important et complexe. Les VBG et EAS sont des formes de de violence sexuelle et discrimination qui affecte les femmes et filles au Nord-Kivu, et particulièrement en territoire de BENI, RUTSHURU et NYIRAGONGO. Ces violences prennent 16 formes tel que l’agression sexuel, mariage forcé, traites des êtres humains, harcèlement sexuel …Et l’APEDH avec l’appui de la Francophonie avec Elle est arrivée à sauver de vies et à soulager la communauté féminine à travers son approche holistique de prise en charge.

L’objectif principale de la prise en charge psycho –sociale conduit par l’APEDH en faveur des survivantes était d’offrir aux victimes des conseils que nous identifions grâce au soutien émotionnel et pratique pour qu’elles puissent surmonter le plus rapidement possible le sentiment de culpabilité, rompre avec l’isolement social et à développer une prise de conscience à travers le soutien communautaire ainsi trouver une vie normale. Les professionnels de l’APEDH qui offrent ce type d’accompagnent nommés des APS ont bénéficié de la part de l’APEDH une formation propremendite pour comprendre les besoins spécifiques des survivantes et leur offrir un soutien adapté à leurs circonstances personnelles.

Les APS doivent être amener à être sensibles aux questions liées au genre afin de pouvoir offrir une aide adéquate aux survivantes.
Ajoutons que l’accompagnement psycho-social est nécessaire aux victimes car elle facilite ces dernières à accéder à d’autres services comme les soins médicaux, à l’accompagnement juridique et judiciaire, à l’autonomisation économique ou à d’autres services adaptés à leurs besoins.

Ces services peuvent contribuer à améliorer la vie des survivantes en leur permettant d’accroitre leur autonomie financière et sociale.
En outre, les campagnes de sensibilisation ont été menées dans tous ces territoires via lesquelles un focus Group avec les leaders communautaires portant participation et engagement dans la mise en œuvre de projet ; une table ronde de reflexion a été tenu en faveur des anciennes survivantes sur la digitalisation des mécanismes de protection et prévention contre les VBG et EAS ; une conférence débat avec les femmes, les leaders communautaires locaux sur l’impact des instruments de protection de la femme ; les campagnes de sensibilisation sur les 16 formes de Violence sexuelle ont été menées à travers les émissions radio afin que chacun puisse comprendre la gravité du problème et agir pour y mettre fin.

Pour terminer, l’accompagnement psycho-social est une pratique essentielle qui a permis à l’APEDH à amener les survivantes à accéder à d’autres services tel que l’accompagnent juridique et judiciaire et l’autonomisation économique et aujourd’hui elles témoignent qu’elles ont repris la vie après avoir subis cette expérience tragique.




0 Commentaire sur c'est article

Laisser un commentaire




Info !

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour accéder a plus de fonctionnalités du site.

A LIRE AUSSI


La Journée Internationale de la Femme (JIF), originaire des mouvements féministes du début du XXe siècle en Europe et aux États-Unis, trouve ses racines dans la lutte des femmes pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

En 1975, l’Organisation des Nations Unies a instauré le 8 mars comme journée internationale des femmes, marquant ainsi la 49ème célébration de cet événement. Cette journée est devenue une plateforme mondiale pour promouvoir l'action en faveur de la paix, de l'éducation et des droits humains, tout en mettant en lumière les défis auxquels les femmes sont confrontées.

Dans la province du Nord-Kivu, ravagée par les conflits armés, l'injustice, la pauvreté et la violence basée sur le genre (VBG) ainsi que les atteintes aux droits humains, la Journée Internationale de la Femme revêt une importance particulière. Cette année, le thème provincial, "Pour un Nord-Kivu sans violence, investir en faveur des femmes et des filles dans la recherche de la paix", met en avant le rôle crucial des femmes dans la construction et le maintien de la paix, en s'appuyant sur leurs rôles traditionnels dans les sociétés africaines.

Dans le cadre de cette journée, la Maison de la Femme en partenariat avec Un Jour Nouveau a organisé diverses activités, auxquelles l'Action pour la Paix,Education et la défense des Droits Humains (APEDH) a participé, représentée par sa Directrice Exécutive, Madame Brigitte MUZIRE. L'APEDH a également organisé une session spéciale pour la JIF, rappelant les missions et objectifs de l'organisation en faveur des femmes et des jeunes filles dans la province du Nord-Kivu.

Grâce aux avancées technologiques, l'APEDH a célébré virtuellement en diffusant des messages sur ses comptes Twitter et Facebook, sensibilisant ainsi la communauté en ligne. Parmi ces messages figuraient des appels à l'équité, à l'innovation pour le changement et à l'importance de la femme en tant que pilier de la stabilité socio-économique.

La Journée Internationale de la Femme est également une occasion pour les écoles, les universités et les églises de développer des partenariats avec des acteurs économiques, professionnels et associatifs, afin de promouvoir l'égalité des genres à travers des projets éducatifs et de sensibilisation.

Avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie à travers le Fonds de la Francophonie Avec elles ; l’APEDH exécute un projet de prévention et de lutte contre l’exploitation et abus sexuels à l’égard des femmes et filles en RDC en province du Nord-Kivu : PPLC-EAS/RDC-NORD-KIVU.

Compte tenu des conditions sécuritaires caractérisées par des guerres intenses, des déplacements massifs des populations qui occasionnent plusieurs violations des droits humains ; les pertes des vies humaines et autres violations dont les femmes et filles en sont victimes dans les territoires en proie à l’insécurité notamment BENI où les ADF font des criminalités transnationales organisées, et RUTSHURU, NYIRAGONGO et MASISI, des terroristes à moitier controlés par la rébellion du M23.

Ce projet a répondu spécifiquement aux problèmes des femmes et filles survivantes de Viol, d’EAS et VBG grâce au développement de l’approche holistique.

Plus de 221 Femmes et filles survivantes des VBG et EAS du territoire de BENI, RUTHURU, et NYIRAGONGO ont été identifiées, structurées et organisée à 9 Associations Villageoise d’Epargne et de Crédit-AVEC et ont bénéficiés chacune des kits de réinsertion socio-Economique pour la bonne gestion des fonds et le bon fonctionnement de leurs AGRs. .Chaque Kit était composés d’une caissette, trois cadenas, deux petits bassins, deux encres correctrices, une encre tampon, un tampon, deux lattes, une boit stylo, un cachet, trois cahiers registre et les carnets des membres pour l’épargne de leurs cotisations.
Ces femmes victimes des VBG et EAS regroupées en AVEC ont bénéficier des formations sur l’entreprenariat local et éducation financière, l’épargne et le crédit dans l’objectif d’incarner dans elles la culture d’épargne et de crédit et l’esprit d’auto prise en charge.

Ensuite, l’APEDH, depuis le lancement de ces AVECs en février dernier, fait le suivi hebdomadaire dans chaque AVEC pour évaluer les fonctionnements, notamment leurs épargnes, les crédits et le niveau de la cohésion sociale.
L’appui économique est non remboursable auprès de l’organisation APEDH, et reste au bénéfice des membres de ces AVEC et joue un caractère rotatif.

Signalons que, ce projet de prévention et de lutte contre l’exploitation et abus sexuel à l’égard des femmes et filles survivantes des VBG et EAS prévoyait trois étapes lesquelles consistaient à l’accompagnement, l’autonomisation, et le désengagement.

Newsletter

Inscrivez vous des maintenant à notre NEWS LETTER et recevez une notification chaque fois que nous publions un nouvel article

QUI SOMMES-NOUS?
APEDH est une OSC qui a pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie de la femme et de l’enfant. En plus, elle contribue à la promotion des droits humains

LA RÉALITÉ DES CHOSES:
Comme vous le savez déjà, APEDH est une ONG. Elle a donc besoin de votre soutien pour continuer à vivre et atteindre ses objectifs. Vous êtes donc invités à lui faire des dons tant matériels que financiers.

NOS ADRESSES:
N °058 ; Av de la Paix, Quart/ Himbi.I, Com/ GOMA ; Ville de Goma Province du Nord-Kivu en Rdcongo
Courriel: info@apedh-assoc.org
Téléphone: +243971926713

Nos Cordonnées Bancaire

DÉVELOPPEURS:
Ce site a été réalisé par CLIN Une entreprise basée sur la conception de tout type de projet informatique ( sites web, applications web, mobile & desktop).

© apedh 2022 tous droits résérvés